La consommation française de produits énergétiques en juin 2021 par rapport à juin 2019*

15 JUILLET 2021
« Hausse de 5,7 % de la consommation de carburants routiers en juin 2021 par rapport à juin 2019 dont + 13,4 % pour les livraisons de supercarburants et +3,3 % pour les gazoles. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté de 5,7 % en juin 2021 par rapport à juin 2019 pour s’établir à 4,38 millions de mètres cubes. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 13,4 % et celles des gazoles en hausse de 3,3 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 74,9 %*** en juin 2021 en baisse (- 1,7 point) par rapport à juin 2019.

La consommation française de produits énergétiques en mai 2021 par rapport à mai 2019*.

15 JUIN 2021
« Baisse de 11,0 % de la consommation de carburants routiers en mai 2021 par rapport à mai 2019 dont - 5,5 % pour les livraisons de supercarburants et - 12,7 % pour les gazoles. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,75 millions de mètres cubes en mai 2021 (- 11,0 %) par rapport à mai 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 5,5 % et celles des gazoles en baisse de 12,7 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 75,8 %*** en mai 2021 en baisse (- 1,9 point) par rapport à mai 2019.

La consommation française de produits énergétiques en avril 2021 par rapport à avril 2019*.

19 MAI 2021
« Baisse de 18,9 % de la consommation de carburants routiers en avril 2021 par rapport à avril 2019 : dont - 17,5 % pour les livraisons de supercarburants et - 19,3 % pour les gazoles. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,493 millions de mètres cubes en avril 2021 (- 18,9 %) par rapport à avril 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 17,5 % et celles des gazoles en baisse de 19,3 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,4 %*** en avril 2021 en baisse (-0,4 point) par rapport à avril 2019.

La consommation française de produits énergétiques en mars 2021 par rapport à mars 2019*

16 avril 2021
« Baisse de 1,6 % de la consommation de carburants routiers en mars 2021 par rapport à mars 2019 : dont + 5,3 % pour les livraisons de supercarburants et - 3,4 % pour les gazoles. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 4,036 millions de mètres cubes en mars 2021
(- 1,6 %) par rapport à mars 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 5,3 % et celles des gazoles en baisse de 3,4 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,4 %*** en mars 2021 en baisse (-1,5 point) par rapport à mars 2019.

A compter du 1er avril 2021, Pierre Leclercq est nommé Directeur Logistique et Distribution de l’UFIP.

01 AVRIL 2021
Pierre Leclercq est entré chez Esso en 2000. Après des débuts dans la production et la logistique des Lubrifiants en Normandie, il occupe plusieurs postes à la raffinerie de Fos-sur-Mer, dont le pilotage de la production et des expéditions ainsi que l’optimisation économique. En 2011, il rejoint le siège européen de Londres au département Trading et Approvisionnement de pétrole brut avant d’être détaché dans une joint-venture en Arabie Saoudite. En 2020, il revient en Europe au siège de Bruxelles comme gestionnaire de projets logistiques. Pierre est détaché à l’UFIP et rapporte à Olivier Gantois, président. Il a 45 ans et est diplômé de l’Ecole Centrale Paris.

Contact presse : Alain Castinel – acastinel@ufip.fr - @UFIP_fr

La consommation française de produits énergétiques en février 2021

16 MARS 2021
« Baisse de 10,8 % de la consommation de carburants routiers en février dont - 11,8 % pour les livraisons de supercarburants et - 10,5 % pour les gazoles. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP*, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,404 millions de mètres cubes en février 2021 (- 10,8 %) par rapport à février 2020. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 11,8 % et celles des gazoles en baisse de 10,5 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 78,1 %** en février 2021 en légère hausse (+ 0,2 point) par rapport à février 2020.

La consommation française de produits énergétiques en janvier 2021

17 FEVRIER 2021
« Baisse de 15,4 % de la consommation de carburants routiers en janvier dont - 18,7 % pour les livraisons de supercarburants et - 14,4 % pour les gazoles. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP*, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,393 millions de mètres cubes en janvier 2021
(- 15,4 %) par rapport à janvier 2020. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 18,7 % et celles des gazoles en baisse de 14,4 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 78,0 %** en janvier 2021 en légère hausse (+ 0,5 point) par rapport à décembre 2020.

La consommation française de produits pétroliers énergétiques en 2020

15 JANVIER 2021
Les livraisons de carburants routiers sont en baisse de 15,0 % sur l’année 2020.

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP*, sur l’ensemble de l’année 2020, les livraisons de carburants routiers sur le marché français se sont établies à 42,555 millions de mètres cubes, en baisse de de 15 % par rapport à 2019.

Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 13,7 % et celles des gazoles en baisse de 15,4 %.

Les livraisons de carburéacteur baissent de 55,7 % à 3,884 millions de m3.

Celles de gazole non-routier augmentent de 1,8 % à 5,291 millions de m3.

Les livraisons de fioul domestique sont en baisse de 1,5 % à 6,276 millions de m3.

Au total, les livraisons de produits pétroliers énergétiques baissent de 17,3 % sur l’année pour s’établir à 48,492 millions de tonnes.

Pour le mois de décembre 2020, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,838 millions de mètres cubes (-10,2 %) par rapport à décembre 2019.

La consommation française de produits pétroliers en novembre 2020

14 DECEMBRE 2020
« Les livraisons de carburants routiers sont en baisse de 26,4 % au mois de novembre. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP*, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 2,922 millions de mètres cubes en novembre 2020 (- 26,4 %) par rapport à novembre 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 36,5 % et celles des gazoles en baisse de 23,6 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 81,1 %** en novembre 2020, en hausse de 3,0 points par rapport à novembre 2019.

Sur les onze premiers mois de l’année 2020, la consommation française de carburants routiers a baissé de 15,5 % par rapport aux onze premiers mois de l’année 2019 : - 13,8 % pour les supercarburants et - 16,0 % pour les gazoles. Le superéthanol quant à lui est en hausse de 51,6 %.

La consommation française de produits pétroliers en octobre 2020

16 NOVEMBRE 2020
« Baisse de 6,2 % de la consommation de carburants routiers en octobre* : - 7,0 % pour les gazoles ; - 3,7 % pour les livraisons de supercarburants. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 4,167 millions de mètres cubes en octobre 2020 (- 6,2 %) par rapport à octobre 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 3,7 % et celles des gazoles en baisse de 7,0 %. Le superéthanol quant à lui est en hausse de 2,5 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,2 %*** en octobre 2020 en recul de 0,6 point par rapport à octobre 2019.

Sur les dix premiers mois de l’année 2020, la consommation française de carburants routiers a baissé de 14,4 % par rapport aux dix premiers mois de l’année 2019 : - 11,7 % pour les supercarburants et - 15,2 % pour les gazoles.

En année mobile, entre le 1er novembre 2019 et le 31 octobre 2020, la consommation française de carburants a atteint 44,04 millions de mètres cubes, en baisse de 11,8 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

La consommation française de produits pétroliers en septembre 2020

14 OCTOBRE 2020
« Hausse de 0,7 % de la consommation de carburants routiers en septembre* : - 0,4 % pour les gazoles ; + 4,0 % pour les livraisons de supercarburants. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté à 4,136 millions de mètres cubes en septembre 2020 (+ 0,7 %) par rapport à septembre 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 4,0 % et celles des gazoles en baisse de 0,4 %. Le superéthanol quant à lui est en hausse de 16,9 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 76,1 %*** en septembre 2020 en recul de 0,8 point par rapport à septembre 2019.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2020, la consommation française de carburants routiers a baissé de 15,4 % par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2019 : - 12,6 % pour les supercarburants et – 16,2 % pour les gazoles.

En année mobile, entre le 1er octobre 2019 et le 30 septembre 2020, la consommation française de carburants a atteint 44,3 millions de mètres cubes, en baisse de 11,4 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

Alain Castinel, Secrétaire général de l’UFIP

1er OCTOBRE 2020
A compter du 1er octobre 2020, Alain Castinel, Directeur de la communication de l’Union Française des Industries Pétrolières (UFIP), est nommé Secrétaire général de l’organisation professionnelle. Il conserve la Direction de la communication. Il est rattaché à Olivier Gantois, Président de l’UFIP, qui cumulera, à compter de cette même date, les fonctions de Président et de Délégué général.

Alain Castinel, 59 ans, est entré chez Total en 1988. Il y a occupé plusieurs fonctions dans le management de filiales, le marketing, la communication, les affaires publiques et le développement durable.

Depuis 2000, il a successivement été à la tête de la communication interne du Groupe, puis du développement durable, puis de la relation avec les ONG et la société civile. Avant de rejoindre l’UFIP en 2018, il était, au sein de la Direction « Engagement Société Civile », chef du département « Gouvernance et politiques d’engagement. »

Alain Castinel est Ingénieur civil des Mines de Saint-Etienne et titulaire d’un diplôme de 3è cycle de Sciences com.

Nouvelle initiative en faveur de la sécurité ferroviaire

08 SEPTEMBRE 2020
L’Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP), l’Union Française des Industries Pétrolières (UFIP) et France Chimie viennent de signer une convention créant FERAID, un dispositif visant à renforcer plus encore la sécurité ferroviaire qui est au cœur de leurs priorités.

Etat d’urgence sanitaire : Elisabeth Borne a réuni les acteurs du secteur pétrolier

16 AVRIL 2020

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a réuni ce jour (jeudi 16 avril) par audioconférence les acteurs du secteur pétrolier. La ministre a échangé avec les acteurs sur les actions mises en œuvre pour assurer la continuité de l' approvisionnement et la préparation du déconfinement.

Dans ce contexte économique difficile, la ministre a remercié les entreprises et leurs salariés pour leur mobilisation qui a permis le maintien des services essentiels, dont les stations- service sur les autoroutes - nécessaires en particulier pour les transporteurs routiers de marchandises - de même que les livraisons de combustibles aux particuliers ou de gazole non routier aux entreprises du BTP et du secteur agricole.

Lire le communiqué du Ministère de la Transition écologique et solidaire

La consommation française de produits pétroliers en août 2020

14 septembre 2020
« Baisse de 3,6 % de la consommation de carburants routiers en août* dont : - 0,7 % pour les livraisons de supercarburants et - 4,5 % pour le gazole. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé de 3,6 % à 3,980 millions de mètres cubes en août 2020 par rapport à août 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 0,7 % et celles de gazole en baisse de 4,5 %. Le superéthanol quant à lui est en hausse de 10,3 %

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 73,8 %*** en août 2020 en recul de 0,7 point par rapport à août 2019.

Sur les huit premiers mois de l’année 2020, la consommation française de carburants routiers a baissé de 17,4 % par rapport aux huit premiers mois de l’année 2019 : -14,7 % pour les supercarburants et -18,2 % pour le gazole. De son côté la consommation de gazole non routier enregistrait, pour cette même période, une hausse de 1,3 %.

La consommation française de produits pétroliers en juillet 2020.

14 AOUT 2020
« + 2,7 % pour les livraisons de supercarburants - 6,2 % pour le gazole. Baisse de 4,1 % de la consommation de carburants routiers en juillet* »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé de 4,1 % à 4,516 millions de mètres cubes en juillet 2020 par rapport à juillet 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 2,7 % et celles de gazole en baisse de 6,2 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 74,8 %*** en juillet 2020 en recul de 1,6 point par rapport à juillet 2019.

Sur les sept premiers mois de l’année 2020, la consommation française de carburants routiers a baissé de 19,4 % par rapport aux sept premiers mois de l’année 2019 : -17,0 % pour les supercarburants et -20,0 % pour le gazole. De son côté la consommation de gazole non routier enregistrait, pour cette même période, une hausse de 3,1 %.

La consommation française de produits pétroliers au 1er semestre 2020 et en juin 2020

15 JUILLET 2020

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP*, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,856 millions de mètres cubes en juin 2020 (- 7,0 %) par rapport à juin 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 6,3 % et celles des gazoles en baisse de 7,2 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 76,4 %** en juin 2020 en recul de 0,2 point par rapport à juin 2019.

En juin 2020 comparé à juin 2019, les livraisons de carburéacteurs sont en retrait de 79,0 %. Celles du gazole non routier, en baisse de 3,0 %, quant au fioul domestique, elles sont en hausse de 7,4 %.

Sur les six premiers mois de l’année 2020, la consommation française de carburants routiers a baissé de 22,3 % par rapport aux six premiers mois de l’année 2019 : - 21,1 % pour les supercarburants et - 22,6 % pour le gazole. La part du gazole dans la consommation de carburants est de 77,8 % **, en retrait de 0,3 point.

Les raffineurs de l’UE dévoilent la trajectoire vers la neutralité climatique d’ici 2050

15 juin 2020
15 juin 2020 : FuelsEurope présente aujourd’hui une trajectoire décrivant la façon dont les carburants liquides bas carbone pourraient permettre au secteur des transports de contribuer à l’objectif de neutralité climatique de l’UE à l’horizon 2050. La trajectoire montre également que des réductions intermédiaires du CO2 à hauteur de 100 millions de tonnes (Mt) sont réalisables d’ici 2035.

Une trajectoire présentée par l’industrie européenne du raffinage montre la façon dont, grâce aux carburants liquides bas carbone, le secteur des transports pourrait contribuer à atteindre l’objectif de neutralité pour le climat de l’UE d’ici 2050.

John Cooper, Directeur général de FuelsEurope, précise : « Aujourd’hui, nous définissons une trajectoire ambitieuse pour permettre aux transports de contribuer à l’ambition de neutralité climatique de l’UE d’ici 2050, sur la base d’une intensification de l’approvisionnement et de l’utilisation des carburants liquides bas carbone, et cela dans plusieurs secteurs des transports. Compte tenu des raisons sociétales et scientifiques évidentes incitant à catalyser l’action climatique, et au vu des impacts économiques et sociaux de la crise du coronavirus, nous savons qu’il n’y aura pas de retour à la normale pour le secteur des carburants. Alors que l’Europe se concentre sur la reprise et les besoins en nouveaux investissements, nous sommes convaincus que le moment est venu d’entamer des discussions avec l’UE et les décideurs politiques nationaux, ainsi qu’avec le secteur dans son ensemble, afin de dessiner un cadre politique propice au déploiement de ces carburants liquides bas  carbone. »

La consommation française de produits pétroliers en mai 2020.

12 JUIN 2020
Baisse de 37,0 % de la consommation de carburants routiers en mai* (dont - 39,5 % pour les supercarburants et - 36,2 % pour les gazoles).

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 2,658 millions de mètres cubes en mai 2020 (- 37,0 %) par rapport à mai 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 39,5 % et celles des gazoles en baisse de 36,2 %.

Sur les 5 premiers mois de l’année, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 15,14 millions de mètres cubes (- 25,4 %) par rapport à la même période en 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 24,3 % et celles des gazoles en baisse de 25,7 %.

En mai 2020 comparé à mai 2019, les livraisons de carburéacteurs sont en retrait de 83,1 %. Celles du gazole non routier et du fioul domestique sont en revanche en hausse respectivement de 15,1 % et de 129,8 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers s’est établie à 78,2 %*** en mai 2020 soit 0,9 point de plus qu’en mai 2019.

« Les chiffres de consommation du mois de mai correspondent à 10 jours de confinement et 21 jours de déconfinement. Ils sont à comparer avec ceux d’avril (mois entier de confinement) qui avait vu la consommation de carburants routiers en France baisser de 63,4 %. Ces chiffres sont le signe d’une reprise progressive de la demande, a déclaré Olivier Gantois, président de l’UFIP. »

Contact presse : Alain Castinel – Tél. + 33 1 40 53 70 15 - acastinel@ufip.fr - @UFIP_fr

*par rapport à mai 2019

**Comité Professionnel du Pétrole

*** volume

La consommation française de produits pétroliers en avril 2020

19 MAI 2020
Baisse de 63,4 % de la consommation de carburants routiers en avril* (dont – 70,2 % pour les supercarburants et – 61,5 % pour les gazoles).

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 1,574 millions de mètres cubes en avril 2020 (- 63,4 %) par rapport à avril 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 70,2 % et celles des gazoles en baisse de 61,5 %.

Sur les 4 premiers mois de l’année, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 12,482 millions de mètres cubes (- 22,4 %) par rapport à la même période en 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 20,0 % et celles des gazoles en baisse de 23 %.

Sur la période d’avril 2020, comparée à avril 2019, les livraisons de carburéacteurs sont en retrait de 87,5 % et celles du fioul domestique en augmentation de 90,7 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers s’est établie à 81,9 %*** en avril 2020 soit 4,2 points de plus qu’en avril 2019. Ce chiffre n’est pas une tendance et reflète la part importante du transport routier dans la consommation de ce mois d’avril.

« Ces chiffres d’avril correspondent à un mois entier de confinement et sont en ligne avec ce que nous avions pu observer au début du confinement a déclaré Olivier Gantois, président de l’UFIP. »

Contact presse : Alain Castinel – Tél. + 33 1 40 53 70 15 - acastinel@ufip.fr - @UFIP_fr

*par rapport à avril 2019
**Comité Professionnel du Pétrole
*** volume

La consommation française de produits pétroliers en mars 2020

14 AVRIL 2020
Baisse de 24,9 % de la consommation de carburants routiers en mars*. (dont - 21,4% pour les supercarburants et - 25,9% pour les gazoles).

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,077 millions de mètres cubes en mars 2020 (- 24,9 %) par rapport à mars 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 21,4 % et celles des gazoles en baisse de 25,9 %.

Sur les dix derniers jours de mars (plein effet du confinement), on estime que les consommations des supercarburants sans plomb sont en recul de 80 % et celles des gazoles de 75 %.

Sur la période de mars 2020, comparée à mars 2019, les livraisons de carburéacteurs sont en retrait de 38,7 % et celles du fioul domestique en augmentation de 68,1 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,9 %*** en mars 2020 en légère baisse (1,0 point) par rapport à mars 2019.

« Nous sommes en face de chiffres historiques » a déclaré Olivier Gantois, président de l’UFIP, « mais nous poursuivons notre objectif de sécurité d’approvisionnement pour tous nos clients, notamment les professions médicales et sanitaires et celles du transport routier de marchandises, qui, plus que jamais, comptent sur nos produits. »

*par rapport à mars 2019

**Comité Professionnel du Pétrole

*** volume

Contact presse : Alain Castinel – Tél. + 33 1 40 53 70 15 - acastinel@ufip.fr - @UFIP_fr

La consommation française de produits pétroliers en février 2020

18 MARS 2020
« + 8,7 % pour les livraisons de supercarburants, - 0,8 % pour le gazole. Hausse de 1,1 % de la consommation de carburants routiers en février*. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté à 3,811 millions de mètres cubes en février 2020 (+ 1,1 %) par rapport à février 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 8,7 % et celles de gazole en baisse de 0,8 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,8 %*** en février 2020 en légère baisse (1,6 point) par rapport à février 2019.

Les livraisons de carburéacteur baissent de 1,1 % et celles de gazole non routier de 0,1 %.

En année mobile, entre le 1er mars 2019 et le 29 février 2020, la consommation française de carburants a atteint 50,22 millions de mètres cubes, en baisse de 0,2 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

La consommation française de produits pétroliers en janvier 2020.

25 FEVRIER 2020
« + 13,0% pour les livraisons de supercarburants
- 0,4 % pour le gazole.
Hausse de 2,4 % de la consommation de carburants routiers en janvier* »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté à 4,012 millions de mètres cubes en janvier 2020 (+ 2,4 %) par rapport à janvier 2019. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 13,0 % et celles de gazole en baisse de 0,4 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,1 %*** en janvier 2020 en légère baisse (0,1 point) par rapport à décembre 2019.

Les livraisons de carburéacteur augmentent de 0,7 % et celles de gazole non routier de 3,5 %.

En année mobile, entre le 1er février 2019 et le 31 janvier 2020, la consommation française de carburants a atteint 50,22 millions de mètres cubes, en baisse de 0,3 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

Olivier Gantois, nouveau Président de l’UFIP

23 JANVIER 2020
Lors de sa réunion du 23 janvier 2020, le Conseil d’administration de l’Union française des industries pétrolières (UFIP) a élu Olivier Gantois à sa présidence à compter du 1er février 2020.

Olivier Gantois a rejoint le Groupe Shell en 1986 à sa sortie de l’Ecole Polytechnique. Il y a été notamment Trader de produits pétroliers, Economiste en raffinerie, Responsable des achats puis de la distribution de Butagaz, puis Responsable de l’approvisionnement des raffineries européennes.

La consommation française de produits pétroliers en 2019

17 JANVIER 2020
Stabilité de la consommation française de carburants routiers et de produits pétroliers en 2019.

Sur l’ensemble de l’année 2019, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont été stables par rapport à 2018 (50,34 millions de mètres cubes).

Les livraisons de supercarburants* sans plomb sont en hausse de 7,3 % et celles de gazole* en légère baisse de 1,9 %.

La part du gazole reste prépondérante et s’établit à 77,6 %*** sur l’année.

Au total, les livraisons de produits pétroliers baissent très légèrement de 0,4 % sur l’année pour s’établir à 58,62 millions de tonnes.

Les livraisons de carburéacteur augmentent de 2 % et celles de gazole non-routier de 1,9 %.

Certificats d’économies d’énergie : alors que la 5è période du dispositif se prépare, l’UFIP s’inquiète de l’augmentation du coût des CEE pour les consommateurs

18 DECEMBRE 2019

Le 12 décembre dernier, l’ADEME a présenté les résultats de son étude portant sur le gisement d’économies d’énergie, qui servira de base à la fixation des objectifs CEE pour la prochaine période d’obligation (dite P5).

L’UFIP s’étonne qu’une nouvelle fois, cette étude conduise à un gisement en hausse de 25 % par rapport au niveau qui avait servi à fixer l’objectif de la période actuelle.

La consommation française de produits pétroliers en novembre 2019

17 DECEMBRE 2019
« Sur les onze premiers mois de l'année, les livraisons de produits pétroliers sont en légère baisse de 0,8% pour s'établir à 53,784 millions de tonnes. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,999 millions de mètres cubes en novembre 2019 (- 4,7 %) par rapport à novembre 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 0,8 % et celles de gazole en baisse de 6,2 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 78,3 %*** en novembre 2019 en recul de 1,2 point par rapport à novembre 2018.

Sur les onze premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 0,8 % par rapport aux onze premiers mois de l’année 2018 : + 6,1 % pour les supercarburants et - 2,6 % pour le gazole. La part du gazole est de 77,6 %.

La consommation française de produits pétroliers en octobre 2019

18 NOVEMBRE 2019
« En cumulé depuis le début de l’année, la consommation française de carburants routiers est en baisse de 0,4 % (comparée aux 10 premiers mois de l’année 2018). Dont + 6,7 % pour les supercarburants et – 2,3 % pour le gazole. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont légèrement baissé à 4,477 millions de mètres cubes en octobre 2019 (- 0,9 %) par rapport à octobre 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 5,2 % et celles de gazole en baisse de 2,5 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,9 %*** en octobre 2019 en recul de 1,3 point par rapport à octobre 2018.

Sur les dix premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 0,4 % par rapport aux dix premiers mois de l’année 2018 : + 6,7 % pour les supercarburants et - 2,3 % pour le gazole. La part du gazole est de 77,6 %.

La consommation française de produits pétroliers en septembre 2019.

17 OCTOBRE 2019
« Hausse de 4,1 % de la consommation de carburants routiers en septembre* : + 1,9 % pour le gazole ;
+ 12,3 % pour les livraisons de supercarburants. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté à 4,138 millions de mètres cubes en septembre 2019 (+ 4,1 %) par rapport à septembre 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 12,3 % et celles de gazole en hausse de 1,9 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,1 %*** en septembre 2019 en recul de 1,6 point par rapport à septembre 2018.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 0,3 % par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2018 : + 6,8 % pour les supercarburants et - 2,2 % pour le gazole. La part du gazole est de 77,5 %.

Certificats d’économie d’énergie : position de l’UFIP sur le prolongement de la 4è période

14 OCTOBRE 2019
La prolongation d’une année supplémentaire pour la 4è période est une demande que l’Ufip avait formulée dès la fin de 2018 afin d’introduire de la stabilité réglementaire dont nos entreprises ont besoin pour décider de leurs positions et de leurs investissements…. Mais surtout cette demande consistait avant tout à se donner du temps pour combler l’énorme retard accumulé dans la production de ces certificats(*) et ainsi permettre de limiter le surcoût lié aux CEE, surcoût qui est reflété dans le prix des carburants.

Le coût de ces certificats a en effet été multiplié par 3 en 2 ans (il est passé de 2 centimes par litre à près de 6 centimes par litre), ce qui représente pour les seuls carburants un coût supplémentaire pour les Français et les Entreprises d’environ 2 milliards d’euros par an.

Depuis que cette obligation a été doublée en 2017, la production de CEE reste très inférieure aux objectifs recherchés, malgré les dispositifs mis en place (tels que le coup de pouce chauffage et isolation) pour augmenter cette production. Le système butte entre autres sur le nombre de personnels qualifiés pour procéder aux travaux d’isolation selon les règles en vigueur. C’est pourquoi, l’ensemble des énergéticiens souhaitaient que cette prolongation d’un an soit assortie d’un niveau d’obligation inchangé par rapport à celui de la période initiale de 3 ans.

Malheureusement le gouvernement a refusé d’introduire de la souplesse dans le système en exigeant pour cette 4è année le même niveau d’obligation que pour les années précédentes, ce qui conduit à maintenir un supplément de coût élevé sur l’ensemble des factures énergétiques pour les consommateurs alors que pour les carburants, le niveau de taxes est déjà jugé très élevé et les niveaux de prix à la pompe sont supérieurs à celui de nos voisins européens, Allemands ou Espagnols.

Nous regrettons vivement de ne pas avoir été entendus, car ce refus se traduit par un fort renchérissement du coût pour toutes les énergies. 

En conclusion, une bonne idée au départ pour économiser l’énergie… mais qui rencontre des problèmes d’efficacité dans son exécution car trop rapide, trop forte, trop chère.

La transition énergétique ne peut être couronnée de succès que si la trajectoire est acceptée et donc acceptable. 

(*) A fin 2018, les quantités de « CEE délivrés » pour la 4è période accusaient un retard de 225 TWHc, par rapport à l’objectif de 533 TWhc ramené à l’année (soit une couverture à hauteur de 58 % seulement de l’objectif).

La consommation française de produits pétroliers en août 2019.

19 SEPTEMBRE 2019
« Sur les huit premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 0,9 % par rapport aux huit premiers mois de l’année 2018 : + 6,2 % pour les supercarburants et – 2,7 % pour le gazole. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 4,158 millions de mètres cubes en août 2019  (- 2,9 %) par rapport à août 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 4,5 % et celles de gazole sont en baisse de 5,2 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 74,7 %*** en août 2019 en recul de 1,8 point par rapport à août 2018.

Sur les huit premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 0,9 % par rapport aux huit premiers mois de l’année 2018 : + 6,2 % pour les supercarburants et – 2,7 % pour le gazole. La part du gazole est de 77,6 %.

La consommation française de produits pétroliers en juillet 2019.

19 AOUT 2019
Hausse de 4,1 % de la consommation de carburants routiers en juillet 2019 par rapport à juillet 2018. Pour les 7 premiers mois de l’année, quasi-stabilité de la consommation de produits pétroliers (tous produits confondus).

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP*, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté de 4,1 % à 4,743 millions de mètres cubes en juillet 2019 par rapport à juillet 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 10,7 % et celles de gazole en hausse de 2,3 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 76,61 %** en juillet 2019 en recul de 1,38 point par rapport à juillet 2018.

La consommation française de produits pétroliers au 1er semestre 2019 et en juin 2019.

17 JUILLET 2019

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 4,169 millions de mètres cubes en juin 2019 (- 5,7 %) par rapport à juin 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 2,0 % et celles de gazole en baisse de 7,7 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 76,7 %*** en juin 2019 en recul de 1,8 point par rapport à juin 2018.

Sur les six premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 1,5 % par rapport aux six premiers mois de l’année 2018 : + 5,6 % pour les supercarburants et – 3,3 % pour le gazole.

La consommation française de produits pétroliers en mai 2019.

18 JUIN 2019
« + 2,0 % pour les livraisons de supercarburants - 2,1 % pour le gazole.
Baisse de 1,2 % de la consommation de carburants routiers en mai*. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 4,23 millions de mètres cubes en mai 2019 (- 1,2 %) par rapport à mai 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 2,0 % et celles de gazole en baisse de 2,1 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,3 % en mai 2019 en recul de 0,7 point par rapport à mai 2018.

La consommation française de produits pétroliers en avril 2019.

22 mai 2019
« + 9,4 % pour les livraisons de supercarburants,
+ 2,1 % pour le gazole.
Hausse de 3,6 % de la consommation de carburants routiers en avril*. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté à 4,32 millions de mètres cubes en avril 2019 (+ 3,6 %) par rapport à avril 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 9,4 % et celles de gazole en hausse de 2,1 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 77,8 % en avril 2019 en recul de 1,1 point par rapport à avril 2018.

La consommation française de produits pétroliers au 1er trimestre 2019 et en mars 2019.

16 mars 2019

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, sur les trois premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 1,9 % par rapport aux trois premiers mois de l’année 2018 : + 7,1 % pour les supercarburants et – 4,0 % pour le gazole.

En année mobile, entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, la consommation française de carburants a atteint 50,10 millions de mètres cubes, en baisse de 2,0 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

Les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 4,10 millions de mètres cubes en mars 2019 (- 5,7 %) par rapport à mars 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 2,5 % et celles de gazole en baisse de 7,6 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 78,9 % en mars 2019 en légère baisse par rapport à mars 2018 (- 1,7 %).

La consommation française de produits pétroliers en février 2019

18 mars 2019
« + 8,5 % pour les livraisons de supercarburants
- 2,4 % pour le gazole.
Baisse de 0,4 % de la consommation de carburants routiers en février*. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,77 millions de mètres cubes en février 2019 (- 0,4 %) par rapport à février 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 8,5 % et celles de gazole en baisse de 2,4 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 79,4 % en février 2019 en légère baisse par rapport à février 2018 (- 1,7 %).

En année mobile, entre le 1er mars 2018 et le 28 février 2019, la consommation française de carburants a atteint 50,35 millions de mètres cubes, en baisse de 1,7 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

La consommation française de produits pétroliers en janvier 2019.

18 FÉVRIER 2019
« + 11,2 % pour les livraisons de supercarburants
- 1,3 % pour le gazole
Hausse de 1 % de la consommation de carburants routiers en janvier* »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont augmenté à 3,920 millions de mètres cubes en janvier 2019 (+ 1 %) par rapport à janvier 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 11,2 % et celles de gazole en baisse de 1,3 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 79,3 % en janvier 2019 en légère baisse par rapport à janvier 2018 (- 1,9 %).

En année mobile, entre le 1er février 2018 et le 31 janvier 2019, la consommation française de carburants a atteint 50,37 millions de mètres cubes, en baisse de 1,6 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

CEE

5 FEVRIER 2019
CEE : L’UFIP a co-signé avec plusieurs organisations professionnelles des différentes énergies et organisations de consommateurs une lettre au Ministre de la transition écologique et solidaire et au Ministre de l’économie.

Le courrier attire l’attention sur les impacts croissants du coût des certificats d’économies d’énergie (CEE) pour les consommateurs et demande que la 4è période triennale du dispositif CEE (qui depuis le 1er janvier 2018 a doublé les obligations des fournisseurs d’énergie), soit prolongée d’au moins un an, afin d’alléger son poids sur les factures des énergies de chauffage et sur le coût des carburants. 
La lettre est disponible ici.

Serge Cavillier est nommé Directeur Logistique et Distribution de l’UFIP.

1er FEVRIER 2019
A compter du 1er février 2019, Serge Cavillier, Directeur système et process pour ExxonMobil distribution pour les régions Europe, Afrique et Moyen-Orient, est nommé Directeur Logistique et Distribution de l’UFIP, l’Union Française des Industries Pétrolières. Il sera rattaché à Isabelle Muller, Déléguée générale.

Serge Cavillier a 33 ans d’expérience au sein d’ESSO France.

La consommation française de produits pétroliers en 2018.

16 JANVIER 2019
« Sur l’ensemble de l’année 2018, la consommation de carburants routiers est en baisse de 1,7 %*. »
« Hausse de 3,9 % des livraisons de supercarburants* sans plomb. Baisse de 3,1 % des livraisons de gazole*. »

En 2018, la baisse des livraisons de carburants routiers sur le marché français est de 1,7 % par rapport à 2017 (50,32 millions de mètres cubes). Les livraisons de supercarburants* sans plomb sont en hausse de 3,9 % et celles de gazole* sont en baisse de 3,1 %. La part du gazole s’établit à 79,1 % sur l’année.

De leur côté, les livraisons de carburants aéronautiques sont en augmentation sur l’année (+ 2,8 % pour le carburéacteur et + 4,1 % pour l’essence aviation).

Au total, les livraisons de produits pétroliers baissent de 2,2 % sur l’année pour s’établir à 58,80 millions de tonnes.

9e édition du Forum du raffinage de l’UE

7 JANVIER 2019
Le Forum du raffinage de l'UE a constaté, dans sa 9e édition, l’alignement de la vision FuelsEurope 2050 et de la vision stratégique à long terme de la Commission européenne sur le rôle important que joueront les carburants liquides et la capture et le stockage du CO2 dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des transports et de l'industrie.

Ce Forum, qui s'est tenu le 7 décembre à Bruxelles, a permis des discussions approfondies entre la Commission, les États membres, des experts et l'industrie sur la vision stratégique à long terme de la Commission et sur la vision 2050 du secteur du raffinage qui promeut l’utilisation de carburants liquides bas carbone. Les participants ont reconnu le rôle important qu’auront les combustibles liquides dans le bouquet énergétique pour la mobilité à l'horizon 2050 ainsi que la capture et le stockage du CO2, technologie clé pour les industries à forte intensité énergétique, pour atteindre les objectifs 2050. L'industrie a appelé à une politique industrielle ambitieuse à l'échelle européenne afin de lui permettre de déployer les technologies bas carbone nécessaires pour réduire ses émissions de GES et à un cadre réglementaire qui rende attractif les investissements dans l’UE

Télécharger le communiqué de presse disponible qu'en anglais

La consommation française de produits pétroliers en novembre 2018

17 décembre 2018
« Hausse de 0,6 % de la consommation de carburants routiers en novembre* : + 9,4 % pour les livraisons de supercarburants - 1,4 % pour le gazole ; dont + 11,5 % pour le SP95-E10. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français sont en hausse à 4,198 millions de mètres cubes en novembre 2018 (+ 0,6 %) par rapport à novembre 2017. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 9,4 % et celles de gazole en baisse de 1,4 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 79,5 %*** en novembre 2018 en baisse par rapport à novembre 2017 (- 1,7 %).

La consommation française de produits pétroliers en octobre 2018

15 novembre 2018
« Hausse de 7,0 % de la consommation de carburants routiers en octobre* : + 5,0 % pour le gazole ; +15,3 % pour les livraisons de supercarburants dont + 28,7 % pour le SP95-E10. »

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, les livraisons de carburants routiers sur le marché français sont en hausse à 4,519 millions de mètres cubes en octobre 2018 (+ 7,0 %) par rapport à octobre 2017. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 15,3 % et celles de gazole en hausse de 5,0 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 79,2 %*** en octobre 2018 en baisse par rapport à octobre 2017 (- 1,5 %).

Sur les dix premiers mois de l’année 2018, la consommation française de carburants routiers a baissé de 1,2 % par rapport aux dix premiers mois de l’année 2017 :
+ 4,2 % pour les supercarburants et – 2,5 % pour le gazole.

En année mobile, entre le 1er novembre 2017 et le 31 octobre 2018, la consommation française de carburants a atteint 50,69 millions de mètres cubes, en baisse de 1,1 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents. La part du gazole dans la consommation de carburants reste stable à 79,3 % ***.

Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Télécharger le dossier complet
X
L'UFIP déménage à la Défense !
À partir du 12 avril prochain
NOUVELLE ADRESSE :
Les Collines de l'Arche
Immeuble OPÉRA C
76, route de la Demi-Lune
92800 PUTEAUX
Nouveau standard
téléphonique :
01 47 44 11 50
Télécharger le plan en cliquant ici
Les adresses mails de vos correspondants restent inchangées.
Entre le 29 mars et le 12 avril, merci de noter que vous pourrez joindre vos correspondants uniquement via leurs adresses mails et leur N° de téléphone portable.
La fiche « contact » reste active durant cette période.