LOGISTIQUE & DISTRIBUTION

Un système de transport et de stockage vital pour la sûreté d’approvisionnement des Français

Par son maillage d'oléoducs et de dépôts pétroliers, la France dispose d'un outil performant qui permet d'assurer la régularité des approvisionnements du pays en produits pétroliers.

Un réseau d’oléoducs unique en Europe

Le pays est parcouru par 6 000 kilomètres de pipelines enterrés qui assurent l’approvisionnement des grandes régions françaises. Les produits qui y transitent sont pour moitié le pétrole brut qui alimente les raffineries de l’intérieur et pour moitié les produits finis acheminés vers les dépôts secondaires. Fiable et discret, c’est le mode de transport le plus vertueux sur le plan de la sécurité, de la préservation de l’environnement et de l’efficacité économique. Aujourd’hui, plus de 60% du transport massif des produits finis pétroliers s’effectue suivant ce mode.

Un maillage de dépôts pétroliers stratégique et performant

Le maillage de dépôts pétroliers « de l’intérieur », approvisionnés par des transports adaptés (majoritairement des oléoducs), est stratégique pour la France et contribue à la performance de la logistique pétrolière du pays. Par leur bonne répartition sur l’ensemble du territoire, les quelques 200 points de stockage de relais permettent non seulement d’assurer en période normale un approvisionnement efficace, économique et maîtrisant son empreinte écologique, mais également de jouer le rôle d’amortisseur en période de crise, le temps que des approvisionnements alternatifs se mettent en place. Leur importance est d’autant plus stratégique qu’ils hébergent, à proximité des bassins de demande, une partie des stocks de réserve sous contrôle de l’État.

LA POSITION DE L'UFIP

Un maillage de dépôts pétroliers menacé

Contraintes réglementaires et pression foncière renchérissent les coûts de la logistique et menacent l'existence de nombreux dépôts, qui constituent pourtant un maillon stratégique dans la chaîne d'approvisionnement pétrolière de la France.

  • Les contraintes réglementaires, et en particulier les Plans de prévention des risques technologiques (PPRT), qui s’appliquent à des sites autour desquels l’urbanisation n’a pas toujours été maîtrisée, imposent aujourd’hui de mettre en place des mesures foncières très coûteuses que tous les dépôts ne peuvent financer, malgré la répartition des charges entre l’État, les collectivités locales et les industriels.
  • La pression foncière accrue dans les agglomérations urbaines conduit certaines communes à entrevoir avec intérêt, à la place des sites de stockage pétrolier, l’implantation de ZAC ou autres projets d’aménagement urbain générateurs d’emplois et de taxes professionnelles. Si de tels arbitrages sont inévitables, ils doivent tenir compte du caractère stratégique des dépôts pétroliers pour l’approvisionnement des bassins de demande.
  • La combinaison de ces facteurs contribue au renchérissement des coûts de la logistique et expose les dépôts pétroliers les plus fragiles à une fermeture dans les années à venir. Les impacts à craindre sur l’approvisionnement des Français en produits pétroliers sont multiples et préoccupants : risque de désertification de certaines zones, dès lors davantage menacées de pénurie en cas de crise ; réduction des stocks stratégiques nationaux et, partant, déstabilisation de la sécurité d’approvisionnement ; perte de flexibilité de la logistique faute de solutions d’amortissement ; augmentation des distances de livraison, donc du trafic routier et des émissions de CO2…

Pour en savoir plus :

Précédent
Un approvisionnement en pétrole et en gaz forteme…
Suivant
Un réseau de distribution proche des consommateur…