EXPLORATION & PRODUCTION

L’exploration-production en France

Seuls 47% des Français* voient dans la mise en valeur des ressources de la France en pétrole et en gaz naturel une des missions de l’industrie pétrolière. Rien d’étonnant pour les habitants d’un pays dont on a dit dans les années 1970 qu’il n’avait pas de pétrole, mais “des idées”. C’est là cependant sous‑estimer les bénéfices qu’en retire et pourrait, à l’avenir, en retirer davantage encore le territoire en termes de sécurité d’approvisionnement, de balance commerciale et de richesse nationale

Une production historique significative

Depuis 1939, des millions de tonnes de pétrole brut et des milliards de mètres cubes de gaz naturel ont été produits sur notre territoire. Plus de 3 000 puits d’exploration et de production y ont été forés.

Des retombées locales non négligeables

Les retombées économiques que cette activité suscite sont loin d’être négligeables pour l’État français et les collectivités territoriales. Chaque année, ceux-ci en retirent près de 30 millions d’euros au titre des redevances. Si l’ensemble des projets représentent sur le territoire environ 1 500 emplois, l’activité économique générée localement par une activité d’exploitation pétrolière représente environ trois fois plus d’emplois induits, voire davantage dans des zones comme Lacq et Parentis, en Aquitaine, ou la Seine-et-Marne. Outre les commandes qu’elles passent aux fournisseurs français, les sociétés pétrolières initient souvent des partenariats locaux, destinés à développer des activités économiques fondées notamment sur l’utilisation de l’énergie issue de l’exploitation d’hydrocarbures.

Des prouesses technologiques pour limiter le déclin de la production

Si le destin du gisement de Lacq est désormais scellé, les entreprises de forage et de production pétrolière et gazière ne ménagent pas leurs efforts pour accroître la durée de vie des gisements français, en y améliorant le taux de récupération des hydrocarbures ou en réalisant de nouveaux puits. Grâce aux techniques les plus récentes de récupération assistée (injection d’eau ou encore de CO2 pour permettre une meilleure circulation des molécules d’hydrocarbures dans les gisements), le déclin des champs français de pétrole et de gaz naturel a pu être stabilisé au cours des années récentes.

      

Téléchargez les données chiffrées (fichier xlsx, 25 ko)

Une activité très attentive à son impact sur l’environnement

Tout est fait par les sociétés pétrolières pour minimiser les nuisances et les risques de leurs activités. Elles travaillent dans le respect des règles environnementales et sous le contrôle des autorités publiques, avec le souci de la sécurité des opérations de forage et d’un dialogue constant avec les populations vivant près de leurs sites. Les activités d’exploration-production pétrolière et gazière sont en effet très encadrées en France, à travers des réglementations multiples et diverses (inscription de la propriété et des droits de l’État sur le sous-sol dans le code civil et le code minier, limitation de la durée des concessions minières, obligations préalables pour toute demande de permis et d’autorisation de travaux, protection des travailleurs et prévention des risques, protection de l’environnement, des milieux urbains et du patrimoine…). Conformément aux législations en vigueur, les puits en fin de production sont bouchés, les terrains soigneusement remis en état et rendus à leur propriétaire. À Coulommes (Seine-et-Marne), le village ne porte plus aucune trace des premiers puits forés.

* Étude Ipsos/Ufip. Décembre 2011 sur l'image de l'industrie pétrolière en France.

 

Opérations au large de la Guyane (© Ronan Liétar - Imazone).

Mis à jour 23-04-2015

Pour en savoir plus :

Précédent
Les hydrocarbures de schiste: Le film "gaz de schi…
Suivant
Les hydrocarbures de schiste : carte d'identité