NEWS

La consommation française de produits pétroliers au 1er trimestre 2019 et en mars 2019.

16 mars 2019

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP**, sur les trois premiers mois de l’année 2019, la consommation française de carburants routiers a baissé de 1,9 % par rapport aux trois premiers mois de l’année 2018 : + 7,1 % pour les supercarburants et – 4,0 % pour le gazole.

En année mobile, entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, la consommation française de carburants a atteint 50,10 millions de mètres cubes, en baisse de 2,0 % par rapport à la consommation des douze mois mobiles précédents.

Les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 4,10 millions de mètres cubes en mars 2019 (- 5,7 %) par rapport à mars 2018. Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en hausse de 2,5 % et celles de gazole en baisse de 7,6 %.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore prépondérante à 78,9 % en mars 2019 en légère baisse par rapport à mars 2018 (- 1,7 %).

Les livraisons de fioul domestique en mars 2019 s’élèvent à 516 736 m3 et sont en baisse de 35,3 % par rapport à mars 2018. Sur les trois premiers mois de l’année 2019 elles baissent de 11,8 % par rapport aux trois premiers mois de l’année 2018. En année mobile, entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, elles baissent de 12,2 %.

Au total, les livraisons de produits pétroliers en mars 2019 s’élèvent à 4,726 millions de tonnes, en baisse de 8,1 % par rapport à mars 2018. Sur les trois premiers mois de l’année 2019 elles baissent de 2,0 % par rapport aux trois premiers mois de l’année 2018. En année mobile, entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, elles baissent de 2,4 % sur l’ensemble de l’année pour s’établir à 58,49 millions de tonnes.

« Sur les douze derniers mois, les livraisons de l’ensemble des produits pétroliers baissent légèrement, en particulier les carburants routiers (- 2 %) avec un impact important de la baisse des consommations de - 10 % au mois de décembre dernier liée aux mouvements sociaux. Ainsi, les tendances précédentes se confirment avec une hausse sur le supercarburant (+4,8 %) et une baisse sur le gazole (- 3,7 %) qui continue néanmoins à peser 78,9 % des livraisons. » a déclaré Francis Duseux, président de l’UFIP.

 

*par rapport à mars 2018

**Comité Professionnel du Pétrole

Précédent
L’industrie pétrolière française en 2018 et p…
Suivant
Décomposition des prix des carburants
Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Télécharger le dossier complet