NEWS

La consommation française de produits pétroliers énergétiques en 2020

15 JANVIER 2021
Les livraisons de carburants routiers sont en baisse de 15,0 % sur l’année 2020.

Selon les derniers chiffres publiés par le CPDP*, sur l’ensemble de l’année 2020, les livraisons de carburants routiers sur le marché français se sont établies à 42,555 millions de mètres cubes, en baisse de de 15 % par rapport à 2019.

Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 13,7 % et celles des gazoles en baisse de 15,4 %.

Les livraisons de carburéacteur baissent de 55,7 % à 3,884 millions de m3.

Celles de gazole non-routier augmentent de 1,8 % à 5,291 millions de m3.

Les livraisons de fioul domestique sont en baisse de 1,5 % à 6,276 millions de m3.

Au total, les livraisons de produits pétroliers énergétiques baissent de 17,3 % sur l’année pour s’établir à 48,492 millions de tonnes.

Pour le mois de décembre 2020, les livraisons de carburants routiers sur le marché français ont baissé à 3,838 millions de mètres cubes (-10,2 %) par rapport à décembre 2019.

Sur ce mois, les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 12,8 % et celles des gazoles en baisse de 9,4 %.

La part des gazoles dans la consommation française de carburants routiers est de 77,5 %** en décembre 2020, en hausse de 0,7 point par rapport à décembre 2019.

Toujours sur le mois de décembre, les livraisons de carburéacteur baissent de 53,4 % à 0,309 million de m3 et celles de gazole non-routier augmentent de 1,4 % à 0,308 million de m3.

Sur cette même période, les livraisons de fioul domestique sont en hausse de 6,1 % par rapport à décembre 2019 à 0,622 million de m3.

Au total, les livraisons de produits pétroliers énergétiques pour décembre 2020 s’élèvent à 4,238 millions de tonnes, en baisse 12,5 % par rapport à décembre 2019.

« Si l’on compare les consommations mensuelles de carburant routier pour les deux années 2019 et 2020, on voit une certaine reprise dès les sorties de restriction, mais sans que celles-ci reviennent à leur niveau antérieur. Par ailleurs, la hausse de la part des gazoles résulte sans doute du maintien de l'activité transport logistique pendant les confinements, alors que les déplacements particuliers ont été réduits. » a commenté Olivier Gantois, président de l’UFIP.

*Comité Professionnel du Pétrole

** volume

Contact presse : Alain Castinel – tél. + 33 1 40 53 70 15 – acastinel@ufip.fr - cid:image001.png@01D28B84.66285970@UFIP_fr

Précédent
La consommation française de produits pétroliers…
Suivant
La consommation française de produits énergétiq…
Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Télécharger le dossier complet