NEWS

La France s’apprête à décider d’autoriser l’incorporation de biodiesel dans le gazole à hauteur de 8 % au lieu des 7 % fixés dans les normes européennes.

24 décembre 2014
Cette décision soulève la question de la garantie des constructeurs européens d’automobiles et de poids lourds

Le gouvernement français s’apprête à publier, avant la fin de l’année 2014, un arrêté qui autorise l’incorporation de biodiesel dans le gazole jusqu’à 8 % au lieu de 7 % jusqu’alors.

En autorisant ce niveau d’incorporation de 8 %, la France dérogerait à la norme européenne qui garantit aux utilisateurs de gazole les mêmes spécifications dans l’ensemble des pays de l’Union européenne.

Amenés à mettre à la consommation un gazole unique contenant 8 % de biodiesel, les distributeurs de carburants seraient dès lors entraînés à fournir un produit qui n’est pas conforme aux conditions d’application des garanties des constructeurs européens d’automobiles et de poids lourds.

L’UFIP demande que soit maintenu en France le niveau d’incorporation de biodiesel dans le gazole de 7 % afin d’assurer les conditions de garantie fixées par les constructeurs automobiles.

Télécharger le communiqué de presse

Précédent
Francis Duseux, nouveau Président de l’UFIP
Suivant
Changement des spécifications du gazole en France…
Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Télécharger le dossier complet