NEWS

L’approvisionnement des réseaux s’améliore progressivement

31 mai 2016
« Après une semaine difficile, la mobilisation de tous les acteurs et la coordination avec les pouvoirs publics ont permis une très nette amélioration », a déclaré Francis Duseux, Président de l’UFIP. « Il n’y a pas de pénurie au niveau national, même si des situations tendues peuvent encore exister par endroits. On estime qu’environ 20 % des stations-service connaissent une rupture d’approvisionnement partielle ou totale », a-t-il ajouté.

Lors de la réunion sous l’égide du Premier Ministre samedi, le Gouvernement a remercié l’ensemble des acteurs de la chaîne pétrolière et a réaffirmé son engagement pour débloquer les dépôts et assurer la liberté de circulation.

De leur côté les opérateurs ont considérablement renforcé les flottes de camions affectées aux livraisons : certains ont ainsi mobilisé environ 3 fois plus de camions par rapport à la normale et augmenter leur nombre de rotations.

L’UFIP renouvelle son appel aux consommateurs d’éviter les pleins de précaution inutiles : la consommation de carburants a considérablement augmenté (parfois trois voire cinq fois plus dans certaines zones), ce qui pèse sur l’outil logistique qui n’est pas équipé pour faire face à un tel accroissement. Cependant, la poursuite à débit élevé des approvisionnements de stations devrait permettre d’y remédier progressivement.

Le dispositif de stockage sur l’ensemble du territoire démontre son efficacité. Il n’y a pas de risque sur l’approvisionnement du pays, des importations ont également été mises en œuvre pour reconstituer les stocks et compenser l’absence de sorties de certaines raffineries.

A l’heure actuelle, les opérations de 4 raffineries sont arrêtées, la production de 2 raffineries est à débit réduit et 2 raffineries continuent de fonctionner normalement.

La vigilance reste nécessaire et l’activité normale des raffineries et des terminaux maritimes pétroliers doit être rétablie le plus vite possible.

L’UFIP rappelle que la baisse structurelle de la demande pétrolière, la tenaille de compétitivité exercée par les raffineries US et celles d’Asie et du Moyen-Orient et le déséquilibre de la demande de carburants en France menacent la pérennité du raffinage français. Néanmoins, elle a décidé de relever le défi de la compétitivité et de nombreux investissements ont été décidés. Les mouvements actuels ne peuvent qu’handicaper encore plus la France par rapport à ses concurrents internationaux.

L’UFIP tient à remercier tous les acteurs qui permettent dans ce contexte difficile l’approvisionnement des consommateurs dans les meilleures conditions de sécurité, pour garantir l’intérêt général et la liberté de travailler et de circuler.

Contact presse : Catherine Enck - directrice de la Communication

+ 33 1 40 53 70 15 - + 33 6 89 84 34 22 - cenck@ufip.fr

Télécharger le communiqué de presse

Précédent
Point de situation
Suivant
Consommation française de produits pétroliers en…
Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Compétitivité et emploi Europe Sécurité Sûreté Infrastructures routières Environnement Climat Innovation et transition énergétique Fiscalité et précarité énergétique Télécharger le dossier complet Télécharger le dossier complet